Présentation du diocèse

image_pdfimage_print

PRÉSENTATION DU DIOCÈSE DE SAN PEDRO

Le diocèse de San Pedro a été créé le 23 octobre 1989 par le Pape Jean-Paul II, par démembrement de l’archidiocèse de Gagnoa. Situé dans le district du Bas-Sassandra[1] au sud-ouest de la Côte d’Ivoire, le diocèse de San Pedro jouxte le diocèse de Cape Palmas du Libéria voisin à l’Ouest, le diocèse de Man au Nord-Ouest, le diocèse de Daloa au Nord, le diocèse de Gagnoa à l’Est et l’Océan Atlantique (sur environ 250 km de côte au Sud. Le District Bas-Sassandra se distingue par la richesse de ses ressources naturelles. Avec son important réseau hydrographique, son paysage de côtes tropicales, son climat chaud et humide et son sol fertile, le territoire autorise une large gamme de productions industrielles (café, cacao, hévéa et palmier à huile) et vivrières (riz, manioc, maïs, igname, banane plantain et légumes). Le diocèse de San Pedro couvre une superficie de 27.382 km² et s’étend sur trois (3) régions : San Pedro, Gboklé et Nawa.

Le diocèse de San Pedro est une terre de synthèse par excellence de l’harmonie des paysages naturels, terre de rencontre et de brassage des cultures où peuples, langues, religions et traditions n’ont cessé de se croiser. La population cosmopolite qui y vit est un ensemble de groupes ethniques très variés composé d’abord des autochtones Krou, puis des allogènes : Akan, Wê, Dan, Malinké, Sénoufo, sans oublier les grandes communautés étrangères originaires des pays membres de la CEDEAO (Burkina-Faso, Benin, Ghana, Guinée, Libéria, Mali, Niger, Sénégal, etc.). A ceux-ci s’ajoutent d’autres peuples africains (Sud-Africains, Angolais, Maghrébins), et les peuples en provenance de l’Europe et de l’Asie.

L’Eglise-Famille de Dieu de San Pedro est conduite par Monseigneur Jean-Jacques KOFFI OI KOFFI, troisième Evêque dudit diocèse, installé sur le siège épiscopal depuis le samedi 14 février 2009. Ses prédécesseurs, de vénérée mémoire, sont Monseigneur Barthélemy DJABLA et Monseigneur Paulin KOUABENAN GNAME. L’actuel Vicaire Général du diocèse est le Révérend Père Dominique FIENI.

Le diocèse de San Pedro compte 30 paroisses réparties en six (6) secteurs pastoraux : Port, Cavally, Niemah, Bakoué, Néro et Nawa. Les activités pastorales dans lesdits secteurs sont coordonnées par des Vicaires Épiscopaux nommés par l’évêque.

Le diocèse de San Pedro enregistre au total 92 Prêtres et 03 Diacres : 66 Prêtres et 03 Diacres originaires du diocèse ; 17 Prêtres et 1 Diacre appartenant à des Communautés missionnaires ; 09 Prêtres Fidei Donum (originaire d’autres diocèses). Ils sont aidés par 34 religieuses issues de 5 Congrégations (Notre Dame du Calvaire, Servantes de l’Enfant Jésus, Soeurs Missionnaires de l’Incarnation, Notre Dame des la Paix et les Soeurs de Sainte Gemma Galgani).

 

Les grands projets diocésains

  • Bâtir une Eglise-Famille unie et solidaire autour de la personne de Jésus-Christ.
  • Bâtir l’église Cathédrale Saint Pierre
  • Autonomisation des paroisses et du diocèse à travers des réalisations (plantations, immobilier, etc.)
  • Créer un studio de radiodiffusion et acquérir un matériel adéquat pour qu’à travers les ondes de la Radio Nationale Catholique (RNC), la voix de l’Evangile couvre toutes les paroisses du diocèse.

 

 

[1] Le District Bas-Sassandra se distingue par la richesse de ses ressources naturelles. Avec son important réseau hydrographique, son paysage de côtes tropicales, son climat chaud et humide et son sol fertile, le territoire autorise une large gamme de productions industrielles (café, cacao, hévéa et palmier à huile) et vivrières (riz, manioc, maïs, igname, banane plantain et légumes). L’agriculture occupe ainsi une place capitale dans l’économie du District et dans la subsistance des populations. Sur le plan des productions industrielles, l’essor des cultures dans le District a particulièrement été porté par le développement des plantations de cacao depuis les années 80.
Cf. http://www.plan.gouv.ci/assets/fichier/PEMEDCI-BAS-SASSANDRA-2.-Note-de-synth-se-VDEF.pdf