Homélie de la Fête de Saint Simon et Saint Jude, apôtres

ACTUALITÉS LITURGIE
image_pdfimage_print

LECTURES DE LA MESSE

PREMIÈRE LECTURE (Ep 2, 19-22)

Frères, vous n’êtes plus des étrangers ni des gens de passage, vous êtes concitoyens des saints, vous êtes membres de la famille de Dieu, car vous avez été intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres et les prophètes ; et la pierre angulaire, c’est le Christ Jésus lui-même. En lui, toute la construction s’élève harmonieusement pour devenir un temple saint dans le Seigneur. En lui, vous êtes, vous aussi, les éléments d’une même construction pour devenir une demeure de Dieu par l’Esprit Saint

– Parole du Seigneur.

PSAUME (Ps18 (19), 2-3, 4-5ab)

R/ Par toute la terre s’en va leur message.

Les cieux proclament la gloire de Dieu,
le firmament raconte l’ouvrage de ses mains.
Le jour au jour en livre le récit
et la nuit à la nuit en donne connaissance.

Pas de paroles dans ce récit,
pas de voix qui s’entende ;
mais sur toute la terre en paraît le message
et la nouvelle, aux limites du monde

ACCLAMATION

Alléluia. Alléluia.
À toi, Dieu, notre louange !
Toi que les Apôtres glorifient,
nous t’acclamons : tu es Seigneur !
Alléluia.

ÉVANGILE (Lc 6, 12-19)

En ces jours-là, Jésus s’en alla dans la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu. Le jour venu, il appela ses disciples et en choisit douze auxquels il donna le nom d’Apôtres : Simon, auquel il donna le nom de Pierre, André son frère, Jacques, Jean, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques fils d’Alphée, Simon appelé le Zélote, Jude fils de Jacques, et Judas Iscariote, qui devint un traître. Jésus descendit de la montagne avec eux et s’arrêta sur un terrain plat. Il y avait là un grand nombre de ses disciples et une grande multitude de gens venus de toute la Judée, de Jérusalem, et du littoral de Tyr et de Sidon. Ils étaient venus l’entendre et se faire guérir de leurs maladies ; ceux qui étaient tourmentés par des esprits impurs retrouvaient la santé. Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu’une force sortait de lui et les guérissait tous.

– Acclamons la Parole de Dieu. 

 

HOMÉLIE DU JOUR

Frères et sœurs,

Nous avons peu de renseignement sur l’Eglise telle que Jésus l’a voulue, mais nous avons une donnée fondamentale : elle est « apostolique », c’est à dire fondée sur les douze hommes (apôtres) avec Pierre à la tête.

Comme Jésus fut l’envoyé du Père, les Apôtres sont les envoyés de Jésus ; c’est le sens du mot Apôtre : envoyé. Ce mouvement d’envoi va caractériser l’Eglise jusqu’à la fin des temps ; c’est son dynamisme, le secret de son expansion : faire connaître Jésus et son message.

Si on divise les Douze en trois groupes, nous retrouvons Simon et Jude, que nous fêtons aujourd’hui. Simon et Jude ont été associés dans une même célébration liturgique parce que leurs noms sont également dans la liste des Apôtres transmises par les évangélistes.

Simon est surnommé le Zélote. Cela permet, d’une part, de le distinguer de Simon Pierre; et d’autre part, cet Apôtre, avant de suivre Jésus, avait probablement appartenu au partie ainsi appelé (Zélote). On peut les appelés sous les termes des « extrémistes », parce qu’il manifestaient un tel zèle pour la Loi hébraïque.

Que savons-nous concrètement du ministère de saint Simon, après la Pentecôte ? Presque rien. Sur ce point, les traditions divergent les unes des autres. pour certaines traditions il était en Egypte, pour d’autres en Mésopotamie ou encore ailleurs. Ce qui est sûr il serait mort martyr.

Concernant la vie de saint Jude, appelé aussi Thaddée (qui veut dire « pleine de cœur »), nous ne savons pas également grande chose. Dans l’Evangile, lors de la dernière Cène, il demanda au Seigneur pourquoi il s’était manifesté à ces Apôtres et non à tout le monde. Il a reçu une réponse, qui a certainement dû le satisfaire pleinement : Jésus va manifester seulement à ceux lui qui seront fidèles, c’est-à-dire qui ceux garderont sa Parole. D’après la tradition, Jude ou Thaddée serait mort martyr, comme Simon. Mais il n’y a pas de confirmation sur le lieu de son supplice.

Ce que nous savons avec certitude sur ces deux Apôtres, c’est ce qu’affirme saint Paul dans la Première Lecture de ce jour : ils constituent les fondations de la construction divine. Dans sa lettre aux Ephésiens, en effet, saint Paul nous invite à être fiers de nos magnifiques précurseurs – les Apôtres – qui ont bâties les fondations de l’Eglise où la pierre d’angle est le Christ Jésus lui-même.

Aujourd’hui, frères et sœurs, c’est à nous qu’il appartient de continuer les œuvres des Apôtres – cette construction divine qu’on appelle l’Eglise. Les Saints Patrons de ce jour, saint Simon et saint Jude, nous sont donnés pour modèle, en raison de leur témoignage de foi, de charité et d’espérance. Comme eux, nous sommes tous appelés à faire la volonté de Dieu jusqu’à notre dernier soupir.

Puisse l’intercession de saint Simon et de saint Jude nous aider à parvenir à la vie éternelle. Amen.

 

Par Père Andrzej Zawadzki (Prêtre Fidei Donum),
Curé de la paroisse Saint Jean l’Evangéliste de Buyo

Laisser un commentaire